Il vous en prie !

La récompense.


...
Il n'a pas le temps de bloguer.
Il aime vraiment ce qu'il fait.
Tellement qu'il se bat pour le promouvoir, le faire savoir, donner envie.
Et ça marcherait presque, ça en ferait presque rêver certain.
On lui remet même un prix à cet effet !

Sauf que quand même, c'est pas facile.
Juste avant qu'on le récompense, il passe 3 jours de suite à bosser ramer quasi 13 heures/jours dans de mauvaises conditions (tout à rattraper niveau dossiers patients, pas de secrétaire, le téléphone qui sonne tout le temps, pas de collègue pour s'organiser correctement...).
Même que y'a tellement de boulot qu'en rentrant le soir, il continue jusqu'à tard sur son logiciel en ligne.
Et son nourrisson de fils, tant pis.
Et l'anniversaire de sa femme tant pis.
Elle lui vérifiera sa compta avec bébé dans les bras à la place, comme les femmes de médecins d’antan.
Et une de ses meilleures amies qui passe sa thèse (même pas loin en plus) tant pis.
Et l'enterrement de vie de garçon d'un de ses potes tant pis.
Ou alors il pouvait aussi ne pas aller à Paris se faire féliciter sur sa super installation que pour l'instant il trouve tout pourri et répartir les visites en trop et le boulot administratif sur son jeudi "de repos" (théorique) comme il fait d'habitude.

Se faire féliciter sur son travail et l'exemplarité de son projet, alors qu'on passe une semaine de merde sur celui ci... ?

Hypocrisie dans sa volonté de partager sa passion ?
Syndrome dissociatif ?

En tout cas, ce n'est pas cet exemple là qu'il veut montrer.
Ce mode de vie révolu est justement tout ce qu'il veut dénoncer.
En laissant passer ce message, ces images du médecin trop dévoué mais qui roule à tombeau ouvert vers le burn-out, il se tirerait une balle dans le pied.

Mais en s'engageant dans ces conditions, il savait que c'était du temporaire.

Et heureusement, pour tenir, il trouve plein de satisfactions à pratiquer le métier qu'il aime.
Certes, il rame alors qu'il pourrait se faciliter la tache en torchant ses consultations et bâclant le travail à rattraper laissé par son prédécesseur.
Beaucoup le font.

Mais s'il ne faisait pas ce travail, il serait encore moins honnête avec lui même, moins intègre, et pas fier du tout de son boulot.
Alors il rame, mais se satisfait du travail de fourmi.
Puis il aime vraiment le métier de médecin installé.
D'ailleurs même parmi les médecins les plus déçus par leur installation, en prenant du recul y'en a qui trouvent ça pas mal quand même, parfois.
Mais comme une amie lui a bien dit "la vocation ne doit pas justifier des conditions de travail inacceptables".

Et du coup, ça le renforce d'autant plus dans son but : créer ses propres conditions de travail acceptables (voir idéales) pour exercer sa vocation.
Ça lui rajoute du boulot, créer une MSP cohérente en partant d'une page blanche (et non créer un simple regroupement géographique de professionnel), une révolution sanitaire locale, ce n'est pas une mince affaire.

Ça, se sera la récompense !

Et heureusement il n'est pas seul sur ce coup là.
Histoire bien débutée, "To be continued"
Ce sera le "Prix de la meilleure première installation... groupée" le vrai prix !

Il aimerait avoir le temps de vous en parler plus (c'est l'objet de ce blog), mais vous l'aurez compris, il est assez occupé.
Il va essayer, promis.
Il va aussi faire attention à être plus intègre, à ne pas se burnouter, à se faire remplacer et "profiter" de l'aide de ses futurs associés.
Et privilégier tant que possible sa vie privée.
Bref à se respecter lui-même en attendant le 'Nirvana' annoncé pour l'automne.

Le plus gros est passé !


PS : Ajout de l'illustration inspirée à l'ami @grain2gouns par cet article.
Au passage, son blog compilant ses dessins, c'est ici : https://medessin.wordpress.com/
merci ;-)

Commentaires

  1. Halala ces gens qui parlent d'eux à la troisième personne !
    Tiens, il y a un jeune idéaliste comme ça par ici, j'ai entendu à son sujet : "le Dr, il m'a viré le lasilix et deux autres trucs, et depuis, ça va mieux, vous y croyez vous ? Aller mieux quand on nous enlève des médicaments ?"
    Tous mes vœux de bonheur.
    Et puis tous mes vœux de réussite, aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Content de savoir qu'il y a d'autres idéalistes alors, ça rassure :-)

      Supprimer
  2. Je te souhaite le meilleur.
    Ca va marcher. Enfin j'espère ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, et tout de même pour toi aussi :-)

      Supprimer
  3. Pareil hein.
    Mais je bloguerai un jour, je bloguerai.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus !

Posts les plus consultés de ce blog

IVG, Misoprostol, Cytotec...

Le rêve(il)

MSP, Big Pharma, ARS, NMR... (in)dépendance ?